Accueil


La "Vario" décembre 2006


Genèse d'une innovation enviée - La transmission "Vario" Fendt:
(traduit intégralement par Agric'old)

Avec l'aimable autorisation du marketing Fendt Allemagne donnée le 6 décembre 2006 pour la traduction de l'article concernant le développement de la transmission Vario

Dans son n° 25 hiver 2011/2012 Exception Fendt dédié à la Vario, reprend en grande partie ces pages et associe Agric'old au comité de rédaction.

Fendt Tv a, de son coté, fait un reportage (en allemand/anglais), voir à la fin de ces pages.


Elaboration et essais vus par le staff des développeurs.
 
L'élaboration, le développement, la construction de transmissions est une tradition qui a commencé chez Fendt dans les années 1950 pour arriver  aujourd'hui à la transmission  du Fendt 939.  Il en résulte que l'histoire de la transmission "Vario" est l'un des développements les plus intéressants dans tout le domaine du machinisme agricole.
Dès le début des années 70, un ingénieur Fendt extrêmement doué, Hans Marshall s'est attelé au développement d'un système de  transmission à haut rendement, c'est de ses idées qu'est née la transmission "Vario" qui porta pendant le développement le nom de code "Tristat". Cependant il du montrer beaucoup d'opiniatreté dans ses recherches, les chefs de projet d'alors donnant la priorité à la transmission P7, la série 3500 de ZF.

Cette technique permettait de transmettre toute la puissance du moteur au travers d'une  combinaison alliant une transmission hydrostatique à une partie mécanique. En 1982, le fonctionnement réel et le bon degré d'efficacité de ce principe pouvait être démontré par un premier prototype de cette transmission révolutionnaire. Au milieu des années 80 Fendt se confortait dans l'idée que l'utilisation optimale d'un tracteur ne pouvait passer que par l'utilisation d'une transmission à variation continue. De plus, les remontées du terrain laissaient apparaître que les clients étaient demandeurs de cette technique. Ces constatations ont aidé la direction de l'époque, ainsi que les propriétaires de l'entreprise à admettre que la transmission "Vario" devait être développée pour permettre sa mise en fabrication en série.

Ainsi le projet industriel "Transmission Vario" débuta en 1986 sous la direction de Hans Marshall et son collègue Richard Heindl. Malheureusement, Hans Marshall devait décéder en 1989 d'une grave maladie, bien trop tôt pour constater le succès de l'application de sa découverte au machinisme agricole.
Robert Honzek prenait la conduite du projet de développement en 1986, augmentant régulièrement l'effectif de l'équipe "Vario" destinée à cette réalisation, le projet avait pris une ampleur énorme. D'autres domaines périphériques tels que la construction de prototypes, ou l'électronique voyaient arriver également de nouveaux collaborateurs.

 

Ci dessus le cartouche de la 1ère page de la demande de brevet déposée par Hans Marshall au nom de Fendt, le 13 juillet 1973, sous le n°: 2335629. Ce document comporte 19 pages qui détaillent le fonctionnement de cette nouvelle transmission. Il a été établi 23 ans avant la mise en production du premier Fendt "Vario" le 926.

La force des Pionniers dans le domaine de la transmission.

Au début du développement en 1986 Fendt était sur le marché l'unique société qui travaillait intensément sur la technique de variation continue. Dans l'industrie de sous-traitance n'étaient disponibles, ni le savoir-faire ni les produits convenables sur lesquels on aurait pu se fonder. De ce fait, non seulement beaucoup de composants importants étaient développés à Marktoberdorf, mais encore y étaient produits. Ainsi Fendt consolidait en tant que pionnier toute l'avance technologique donnée par les résultats de ses recherches dans tous les domaines importants de la technique de transmission, tels que la mécanique, la résistance des composants, des engrenages, l'hydrostatique, les techniques de contrôle des automatismes par l'électronique.

Dès que les premiers tests des nouvelles pompes et moteurs hydrauliques confirmaient les degrés d'efficacité calculés aux bancs d'essai à Marktoberdorf, le travail pouvait se concentrer sur d'autres objectifs comme le niveau sonore ou bien la conception d'une conduite sûre et intuitive.

Plusieurs années ont passé jusqu'à la construction des quatre premières transmissions d'essai (Phase 1), années pendant lesquelles les composants et des transmissions prototypes complètes étaient testés sans relâche au banc d'essai dans le centre de recherche de Marktoberdorf.




Ci dessus le schéma (extrait de la demande de brevet) ayant servi aux explications du principe de la transmission. Les composants sont numérotés et correspondent à des renvois dans le texte descriptif.

 

pied de document
| affichage conseillé: 1024 x 768|©2007-2017 Agric'old | retour haut de page |  reproduction interdite sauf accord écrit |