Lucien

 

 

 

Accueil

www.@gric'old.fr


- 30 décembre 2004 - démontage suite.

La dépose de la boite ne présente pas de difficulté particulière, il faut seulement savoir qu'une clé Allen de 12 est nécessaire pour retirer les trois vis BTR inférieure et ne pas oublier les quatre boulons à l'intérieur du pont.
Il va de soi que les trompettes devront être également déposées pour contrôler les freins et l'étanchéité car elles sont très grasses 

bloc arrière

Dès l'arbre primaire retiré, on peut photographier plus aisément la partie incriminée, à savoir l'écrou, qui, comme on peut le constater est bien desserré. Juste derrière lui, c'est le crabot de prise directe (17ème vitesse).

crabot

Le fait de tirer le pignon d'attaque vers l'arrière rentre le roulement, la différence est ainsi plus flagrante.

crabot

Un autre lézard s'est déclaré, après avoir déposé l'arbre principal, j'ai contrôlé le jeux des autres arbres, tout semble correct hormis l'arbre d'amplificateur de couple sur lequel tournent deux pignons fous, portés par des cages à aiguilles. L'arbre est guidé d'un coté par un roulement à bille dans la paroi avant de la boite et à l'autre extrémité par une cage à aiguilles qui s'emboîte dans le pignon triple; Des aiguilles ont disparus (elles sont dans le fond de la boite, tombées au démontage)


nadella

Et les cages à aiguilles qui guident les deux pignons fous sont également en manque.
Là, c'est tout simplement  l'hécatombe !!!   Elles tombent comme à Gravelotte.

aiguilles

Pour le grippage de l'amplificateur, la solution est là. Un pointeau maintenu par un ressort tient le levier dans deux positions possibles (crans en bout de levier). Le pointeau est tout simplement grippé. Rappelons nous que cette partie est commune à l'embrayage et que nous avions trouvé celui ci complètement rouillé à l'époque.

verrouillage

Nous pouvons donc constater qu'aucun dommage important n'est à signaler au niveau des pignons et que seuls les roulement décrits ci dessus sont en cause. Je vais quand même remonter le pignon d'attaque sans sa "vaisselle" pour évaluer s'il peut subir une précontrainte et de ce fait être maintenu parfaitement en position ou bien s'il faut également changer les deux roulements

Je souhaite vraiment réussir cette opération, car ce tracteur est un régal à conduire, d'une maniabilité extrême avec un confort digne des engins d'aujourd'hui (hormis un poste de conduite contemporain). La conduite au coupleur est d'une douceur sans égal, pas d'à-coups comme sur une boite semi ou full power-shift sans coupleur. 

31 décembre 2004 - démontage suite.

Attention, les illustrations sont longues à charger par modem mais si vous êtes curieux de nature, patientez un peu, vous ne verrez pas cela ailleurs !

vue de dessus

Ci dessous le plan de la boite , il est valable jusqu'au numéro de série 238/6318, après ce numéro, la boite est équipée de deux synchronisations. A noter que le plan est valable jusqu'au numéro de série 4288 en ce qui concerne le montage de l'amplificateur de couple, sur celui ci les cages à aiguilles et les alésages des pignons sont différents. Sur notre tracteur, ils sont identiques et de plus les cages sont montées sur des bagues glissées sur l'arbre pour le prémunir d'éventuels détériorations. (très bonne idée, merci Hermann)

En rouge, l'écrou desserré.
En vert, les cages à aiguilles déteriorées.
En jaune, le roulement à billes abîmé.

plan

L'arbre 35 ainsi que toutes les pièces situées à sa gauche ( en plus des leviers 57 et 55) concernent le réducteur rampantes (option)
C'est donc l'arbre 36 qui est monté sur notre Farmer.
Le montage 8/9/10/11 est remplacé par l'ensemble synchro 12 à 19.
C'est l'axe repère 65 qui bloque la manœuvre de l'amplificateur de couple suite à son grippage.
Les cages à aiguilles 80 et 88 sont maintenant doublées, montées sur bagues (comme 81) et de diamètres identiques.

pièces détachées

pied de document

Affichage conseillé: 1024 x 768 | ©2007-2017 Agric'old | retour haut de page | reproduction interdite sauf accord écrit |