www.@gric'old.fr


- Samedi 20 septembre 2008 - Voyons voir ces joints de chemises.....

La distribution et l'injection calées, la suite des opérations est donnée par la découverte précédente, à savoir présence de liquide de refroidissement dans l'huile de vidange. Le bac à huile démonté, je glissais un carton sec sous le moteur pour localiser la fuite. Opération futile mais qui avait l'avantage de me rassurer. Une demi journée s'était passée que déjà on pouvait constater que fuite il y avait.


Quelques photos par dessous histoire d'en savoir plus, mais du goutte à goutte c'est pas évident à cerner, surtout s'il s'écoule deux heures entre chaque suintement.


Puisque les doutes ne sont plus permis, on va passer à la dépose des chemises. Rapatriement de l'extracteur (merci mr le concessionnaire) et hop, c'est parti. Dépose des pistons & bielles (Mon Dieu, l'état des coussinets !!!), pose de l'outillage et ça vient relativement facilement. Passés les premiers centimètres, le cimblot prévu pour les moteurs D226 (105mm d'alésage) doit être échangé contre un autre de 95 mm qui n'était malheureusement pas disponible en concession. J'ai donc passé deux heures à confectionner une plaque de ce diamètre assez épaisse pour supporter l'effort de traction.


L'outillage en place, il ne reste plus qu'à tourner la vis pour tirer la chemise vers le haut.



Chemises retirées j'ai enlevé pas mal de rouille, l'electrolyse avait fait son boulot, malgrè cela, les chemises qui ont déjà tenu 40 ans à plein travail, peuvent encore en faire autant au rythme de retraité qu'est devenu Xaver.


Les joints encore en place sur les chemises, ceux de gauche,les supérieurs sont entamés comme pas possible, ceux de droite paraissent secs comme un coup de trique.



Plus de doutes sur mes tracasseries, les joints inférieurs n'ont pas résisté à la traction de la pointe à tracer pour les sortir de leurs gorges respectives, ils sont cassant comme du verre.



Après un bon nettoyage, remontage des joints neufs à la graisse histoire de faciliter l'insertion de l'ensemble dans le bloc moteur..



Il ne reste plus qu'à réemboiter les chemise en inversant le procédé, les pousser doucement, opération qui s'est faiter tranquilement dans la joie et la bonne humeur. Mesure des dépassement, tout est ok; entre temps j'ai appris que les culasses étaient terminées, il ne reste plus qu'à les rapatrier.



  Affichage conseillé: 1680x1050 ©2007-2020 Agric'old | retour haut de page |reproduction interdite sauf accord écrit |

CSS Valide !